Ramegnies


Ramegnies

L’église Saint-Pierre est une ancienne chapelle romane (12è s.) et gothique (16è s.) refaite au 18è s. restaurée en 1910 et percée de fenêtres néo-gothiques en 1950. A l’intérieur, voir le pavement en pierre bleue (18è s.), deux dalles funéraires armoriées, celles de Pol de Rameignies (16è s.) et de Gilles de la Catoire (17 è s.), la ferme en chêne muni de trois serrures et la Crucifixion de Saint-Pierre apôtre, peinture du 16è s. Rameignies est le village natal de l’abbé Joseph Gorlia, auteur de l’histoire de Basècles, de Wadelincourt,…
Cet édifice conserve dans le bras droit du transept la chandelle Saint-Pierre. Celle-ci fut la première église de Rameignies.
D’un point de vue architectural, l’église actuelle daterait du 15e siècle et serait vraisemblablement due à Jean III de Ligne.
Malgré les diverses réparations, sa beauté réside dans le respect du plan de croix latine. À voir, entre autres, la crucifixion de saint Pierre peinte sur chêne et attribuée à Michel Coxie, une statue sculptée de la Sainte Vierge du 17e siècle, ainsi que des chandeliers d’autel de la même époque.
Quelques tombes des anciens châtelains y sont également encore visibles.
En 1932, après la restauration de la toiture du clocher, une statue de Saint-Pierre fut placée au-dessus du porche.